Va chier avec ton opinion

Par Cassy Berthiaume, 1 novembre 2016

Cet article a été écrit et publié sur Facebook suite au Gala de l’ADISQ 2016 et à la vague de commentaires inappropriés sur la tenu vestimentaire de Safia Nolin.

« Wache, dégueulasse. Désolé, c’est mon opinion!!! » – les gens derrière leur ordi, aussitôt qu’ils voient quelque chose qui n’est pas standard à leurs standards.

Je pourrais te dire que ta coupe de cheveux est à chier.
Je pourrais te dire que t’as du poids à perdre.
Je pourrais te dire que t’exagères avec ton maquillage de clown.
Je pourrais te dire que tu manques de classe pis que t’as l’air d’une grosse bûcheronne. (Ah non, ça en fait, c’est ce que tu pourrais me dire si tu me côtoies plus de 15 minutes.)

Et ajouter à la fin de toutes ces phrases : c’est mon opinion!!!

(Veuillez noter que les trois points d’exclamation sont importants puisque cela donne encore plus de poids à ladite opinion. Mais j’pas là pour vous faire un cours de français, y’en a une ostie de gang qui le coulerait.)

Je pense que la haine qui se cache malhabilement derrière ces « opinions » est un virus que le p’tit peuple du Québec a attrapé. Se dissimuler derrière un écran pour exprimer « son opinion » (aka insulter sans remord/intimider un inconnu) est devenu un exutoire de choix parce que ça défoule rapidement et t’sais, les mots, tout le monde le sait : ça fait pas vraiment mal. Les paroles restes et les écrits s’envolent… c’est ça han?

Voici ce que j’ai envie de te dire : d’ajouter « c’est mon opinion » ne te donne pas le droit d’insulter qui que ce soit. Ton opinion n’est ni une certitude, ni une vérité. Et j’ose ajouter: « toute vérité n’est pas bonne à dire ». T’sais quoi!

Et voilà où je m’en vais avec ma réflexion :

Au final, qu’est-ce qui est vrai?

Tes goûts sont-ils la pure vérité? Et tout le monde devrait se les imposer? Les standards d’une société sont-ils également une vérité?

Ça me fait remettre à peu près tout en question. Parce que dans le fond, la seule vérité, c’est ben l’amour.

Avant que tu me trouves quétaine, laisse-moi finir.

Y’a rien de plus vrai qu’un « je t’aime ». Rien de plus vrai que lorsqu’on serre quelqu’un dans nos bras ou qu’on donne physiquement ou virtuellement une p’tite tape dans le dos à quelqu’un. Rien de plus vrai que le respect, l’admiration, l’encouragement, un sourire et n’importe quel compliment. C’est toute de l’amour, ça. Pis oui, je suis quétaine finalement.

Le reste? Le négatif? La haine? On peut facilement garder ça dans notre tête quand l’envie nous pogne de tout vomir sur les réseaux sociaux. Parce qu’on va se le dire, ton « opinion » qui consiste à dire qu’une fille est une grosse torche sur une publication de TVA Nouvelles, ce n’est évidemment pas une vérité universelle. Pis si t’es le genre de personne assez game pour le lui dire en pleine face, tu vas probablement avoir des conséquences bien plus lourdes qu’un texte comme celui-ci, qui te réprimande comme si j’étais ta mère.

Je ne te dis pas de faire l’hypocrite pis d’envoyer de l’amour à ceux que t’aimes pas. On a nos goûts, nos valeurs, nos standards, nos préférences. C’est correct. Je te demande de taire ta haine quand tu la dissimules sous le couvert d’une opinion. Je te demande de faire un travail de recherche pour trouver où tu pourrais laisser un peu d’amour à la place. Cherche le beau, le vrai, l’amour! Cours après ça! Je te jure que ça fait du bien. Évite de laisser des traces virtuelles de négatif et de haine sous prétexte que tu as droit à ton opinion.

Ah pis t’sais, question d’être dans le thème : « Je suis celui qui frappe dedans la vie, à grands coups d’amour. » – Gerry Boulet

Le monde se porterait bien mieux si, au lieu de rire d’un chandail, on comprenait le sens des paroles que chantait l’idole imprimée dessus.

P.S.: Juste parce que je devais ajouter une photo à tout ça, ben voici une archive rare du célèbre duo Guy et Cassy, fiers partisans de Safia Nolin.

img_20141111_203413

Pin It on Pinterest

Share This